top of page

Preuve physique documentée de l'ascension (biologique)


Hello! Saviez-vous que l'ascension (biologique) par la méditation profonde est possible et qu'elle a été prouvée scientifiquement ? Cette preuve se trouve dans cet extrait du 2ème épisode "Le Royaume Perdu" de la 16ème saison du documentaire "Aliens Anciens" sur la chaîne Histoire :


Pour ceux qui ne comprennent pas l'anglais, j'ai fait une transcription traduite de la vidéo jusqu'au temps 4:03 :

« Narrateur : Comté de la Soie, Chine. 11 décembre 2015. Dans la région sud-est du plateau tibétain, le célèbre moine bouddhiste tibétain Lama Thupzer est en état de méditation continue depuis sept jours d'affilée, s'adonnant à une pratique qui remonterait à environ 10 000 ans. Il tente d'atteindre ce que l'on appelle le "corps de lumière arc-en-ciel". Les bouddhistes tibétains croient que, grâce à de telles pratiques de méditation, il est possible d'accéder à des royaumes alternatifs. Et c'est peut-être là que le royaume de Shambhala existe réellement.

Mitch Horowitz : Vous trouverez des gens dans la tradition bouddhiste tibétaine qui croient que Shambhala est un lieu réel. Mais il s'agit peut-être de ce que nous pourrions appeler un lieu interdimensionnel. On ne peut donc pas y accéder par des techniques matérielles ordinaires. Mais il existe dans une autre dimension, pour ainsi dire.

Narrateur : Est-il possible que le concept du corps de lumière arc-en-ciel soit la clé pour atteindre un royaume extraterrestre qui existe sur Terre ? Existe-t-il des preuves que ce processus de transformation peut réellement avoir lieu ? Récemment, des scientifiques ont découvert que le corps humain, en particulier le cerveau, produit naturellement de la lumière sous forme de biophotons.

Caroline Cory : En moyenne, une personne émet 14 à 20 photons par centimètre carré et par seconde. C'est très, très faible. Mais dans un état de méditation, nous sommes capables d'augmenter ce nombre jusqu'à 100 000 photons par centimètre carré par seconde, ce qui est extrêmement lumineux. Cela signifie que lorsque nous sommes dans un état de conscience supérieur, notre corps émet une énorme quantité de lumière. C'est peut-être pour cela que l'on parle d'illumination.

Narrateur : Les bouddhistes tibétains affirment que lorsqu'un prêtre hautement qualifié s'efforce d'atteindre le corps de lumière de l'arc-en-ciel, son corps matériel s'évanouit. Les photographies prises par les personnes présentes le septième jour de la méditation de Lama Thupzer constituent une documentation incroyablement rare de ce processus sacré. Lorsque la respiration s'arrête et que le corps physique commence à mourir, sa taille diminue considérablement. Selon les moines, il s'est dissous dans la lumière. Une dernière photographie révèle un faisceau de lumière s'élevant vers le ciel depuis le lieu de sa transformation.

Thepo Tulku: Les Tibétains, nous croyons qu'ils sont partis dans l'illumination ou qu'ils sont allés dans la terre pure. Nous sommes transplantés dans différents univers, et pas seulement sur cette terre.

William Henry: Dans la tradition tibétaine, on nous dit que lorsqu'un Lama atteint cet état d'être, il est capable de voyager dans 12 systèmes stellaires où cet enseignement est dispensé, qui sont tous reliés à la Terre, et que des êtres vont et viennent, apportant cet enseignement et éclairant toutes les autres civilisations avec lesquelles ils entrent en contact. Le corps de lumière arc-en-ciel est un enseignement extraterrestre qui a été importé sur Terre depuis d'autres systèmes stellaires.

Rabi Ariel Bar Tzadok: Pour l'instant, très peu font l'effort d'apprendre à élargir leur conscience, à interagir avec nos dimensions parallèles. Mais l'avenir, c'est le rapprochement des mondes. C'est ce qu'enseigne la tradition biblique lorsqu'elle dit que tout le monde connaîtra la vérité. Il y aura l'illumination pour tous. [...] »

NOTE : Bien que je ne sois pas d'accord avec beaucoup d'informations dans cette série documentaire, où, par exemple, ils disent que nos créateurs sont les Anunnaki (information délibérément déformée par la Cabale Noire), cette information sur l'Ascension en particulier, contenue dans cet épisode, est très intéressante en effet et va de pair avec l'information présentée dans la Newsletter de juillet de Lisa Renee. Voici l'extrait correspondant de cette newsletter :


« Montagnes Kunlun, mont Kailash et corps Arc-en-ciel

La plupart des références confirmant l’existence du corps arc-en-ciel sont liées aux philosophies orientales et aux factions spirituelles ésotériques qui trouvent leur source dans les anciens enseignements bouddhistes tibétains provenant des Melchizédeks qui vivaient à l’origine dans les régions montagneuses du Lop Nur et du Tibet. On trouve dans cette région de nombreuses montagnes de forme pyramidale de différentes tailles, qui pourraient être les vestiges d’une civilisation avancée perdue par l’humanité, dans laquelle nos ancêtres avaient compris comment exploiter les courants d’énergie circulant à travers les lignes de ley et les points nodaux, pour le bénéfice de l’humanité.

Il existe des lignées génétiques tibétaines, chinoises, blanches et brunes de Melchizédek connectées aux 12 tribus esséniennes humaines angéliques qui protégeaient le système de portes des étoiles planétaires 8D et 9D lors de plusieurs raids de la NAA. Ils ont été attirés par les portes des étoiles planétaires primaires du plateau tibétain et de la frontière avec la Chine, car cette région a été conçue pour servir d’antahkarana universel ou de pont arc-en-ciel pour l’esprit universel et les courants universels de la Kundalini qui entrent dans le système de grille planétaire à partir de la matrice andromède. Ces groupes se sont cachés dans la chaîne de montagnes Kunlun et sont descendus plus au sud, dans les systèmes de grottes souterraines près du mont Kailash, où ils ont fondé les anciennes origines de la civilisation tibétaine. Ces grandes tribus du Graal étaient connues sous le nom de Zhun Zan et de Zoo Zen, qui racontent l’histoire secrète du Tibet, à travers l’histoire des débuts de l’ancien royaume qu’ils ont fondé dans la région du mont Kailash, sous le nom de Zhang Zhung. Ce royaume spirituel a été fondé sur l’intelligence des principes géométriques sacrés de l’univers, reliés au pont arc-en-ciel 9D en tant qu’axis mundi, et basé sur les enseignements ésotériques de sagesse spirituelle de la Loi de l’Un enseignés par le fondateur Melchizédeks dans les premières formes de bouddhisme, reliés aux mystères de l’initiation solaire du Christ oint-Bouddha.

Ainsi, ces enseignements originaux sont extrêmement anciens et ont subi une dilution au cours de vastes périodes de temps couplées à plusieurs cycles d’effondrement des civilisations, ce qui est resté dans les traditions orales est devenu l’origine de plusieurs ordres du bouddhisme tibétain, y compris le Bon et le zoroastrisme. La religion Bon estime actuellement que ses enseignements proviennent de la plus ancienne source traçable connue, et certains pensent qu’elle est issue du zoroastrisme ou du bouddhisme cachemirien. Cependant, ces religions, ainsi que plusieurs autres religions orientales contemporaines, puisent leurs sources dans les enseignements originaux des maîtres ascensionnés de l’arc-en-ciel de Melchizédek, qui leur ont été transmis par le biais de la connaissance de la Loi Fondatrice de l’Un, reliée à leurs lignes de graal maji originales dans leurs enregistrements ADN spécifiques à cette tribu essénienne.

De là sont nées les mythologies spirituelles du Kunlun et du Kailash qui sont basées sur des sources de légendes, de mythes et de récits historiques variés des montagnes modernes du Kunlun et du mont Kailash (mont Meru) de forme pyramidale sur le plateau tibétain. Dans l’hindouisme, le mont Kailash est considéré comme la demeure sacrée du Seigneur Shiva, où la montagne est entourée de mystérieuses forces sacrées de la nature divine et de l’activité surnaturelle, en tant que dépositaire de la sagesse détenue pour l’illumination globale de l’humanité, ce qui rend son ascension impossible par l’homme ordinaire. Kunlun et Kailash ont chacun des mythologies spirituelles spécifiques qui sont considérées comme les forces archétypales de la divinité et de la sagesse de Dieu, qui se manifestent au sommet des pics montagneux où les dieux suprêmes relient les cieux à la terre. Il est considéré comme l’escalier vers le ciel, ce qui en fait le sanctum sanctorum des religions orientales et le centre spirituel et cosmologique le plus important du monde. De nombreux sites proches du mont Kailash, également appelé mont Meru, sont associés à Padmasambhava, considéré comme sa demeure spirituelle et sa source de sagesse ancienne, dont les pratiques tantriques dans les sites sacrés du Tibet sont considérées comme ayant finalement établi le bouddhisme comme religion principale du pays au 7e ou 8e siècle de notre ère.

Padma me fait comprendre que ses interactions avec les enseignements tantriques bouddhistes de la voie du diamant sont des expressions extrêmement anciennes du Christ cosmique, et que ses enregistrements de conscience cosmique s’étendent aux incarnations du logos solaire dans les mythologies celtiques arthuriennes et de Merlin, ainsi que dans les mythologies tibétaines et mongoles de Gesar of Ling. En outre, dans ces anciens textes religieux écrits en sanskrit et dans les traditions orales, il est dit que chaque face du mont Kailash est faite d’une pierre précieuse : le nord est en or, le sud en lapis-lazuli, l’ouest en rubis et l’est en cristal de diamant. Le Mont Kailash est l’architecture de la Montagne Sainte qui ancre le Portail Universel du Pilier de Diamant, à travers lequel nos projets actuels de Gardiens se sont étendus à la réalisation du pont de l’Arc-en-Ciel Bleu pour le retour des authentiques Maîtres Ascensionnés.

Ainsi, le Mont Kailash et les Monts Kunlun sont extrêmement sacrés pour plusieurs religions orientales. Les hindous, les bouddhistes tibétains, les jaïns et les légendes bon représentent le mont Kailash comme l’axis mundi du monde, comme l’immense pouvoir spirituel et le lieu sacré des dieux, la Sainte Famille, ce qui donne un souffle de vie à l’humanité et aide à guider les civilisations du monde matériel. Le mont Kailash est énergétiquement relié à de nombreux monuments et sites sacrés importants situés dans le monde entier, tels que les pyramides d’Égypte, les pyramides du Mexique, l’île de Pâques et surtout Stonehenge.

Ainsi, ces montagnes et pyramides sacrées sont liées à de nombreuses descriptions religieuses décrivant des histoires de beaux palais et jardins habités par divers êtres spirituels immortels, maîtres ascensionnés et chamans, dieux et déesses, fées, plantes magiques et potions de guérison qui existent dans une dimension parallèle qui est un paradis spirituel ou une réalité édénique. Shambhala, Agartha et le désert de Gobi sont les lieux de retraite des maîtres ascensionnés, où les initiés pénètrent dans la chambre d’ascension et la porte dimensionnelle du mont Kailash pour y recevoir une formation, une vision et des connaissances spirituelles. C’est là que se trouve l’origine des anciennes pratiques spéciales du bouddhisme tibétain ésotérique, enseignées aux plus hauts initiés spirituels des ordres monastiques, afin d’atteindre une libération spirituelle complète par la construction consciente du corps arc-en-ciel ou du véhicule d’ascension arc-en-ciel du soleil de diamant. Le processus de libération de la conscience souveraine, qui aboutit finalement à la démanifestation du corps physique et à la transmigration complète dans la conscience cosmique.

L’ensemble des enseignements bouddhistes ésotériques se concentre sur les processus de maîtrise de soi afin d’éclaircir, de discipliner et d’élever l’esprit jusqu’à la neutralité du point zéro, la pure présence consciente de l’observateur ou, comme l’appelle la philosophie orientale, le mode de perception qu’est la vacuité. Le bouddhisme tibétain enseigne les principes universels de la Loi de l’Un, selon lesquels toute matière tangible est composée des cinq éléments : le feu, l’éther (espace), l’air, la terre et l’eau, qui sont construits dans leurs formes géométriques comme les solides platoniques qui forment les plans des champs morphogénétiques. Ces éléments constituent l’ensemble des blocs de construction de l’ADN qui composent la création universelle, et sont représentés dans la manifestation du corps physique 5 étoiles de l’humanité angélique, un corps solaire de diamant à 12 brins d’ADN de base. Les cinq éléments primaires de toute la création sont faits de cinq vagues de couleurs de fréquences de rayons solaires, qui sont appelées par les fréquences du vert émeraude, du bleu azur, du rouge pâle, du jaune d’or et du blanc. Le processus de réalisation du corps arc-en-ciel consiste à s’accorder avec les cinq éléments dans leur conscience organique la plus pure, dans laquelle les matières premières qui constituent l’ADN du corps physique de l’être humain sont réabsorbées dans leur véritable nature spirituelle. Ils sont réabsorbés en tant qu’unités de conscience arc-en-ciel organiques, grâce à la fusion qui se produit entre la biologie humaine et les cinq éléments de la création, tels qu’ils sont connectés à leurs cinq spectres uniques d’ondes de couleur. Le mouvement de la conscience fusionne avec l’élément de l’air pour faire osciller des spirales d’énergie dans le feu, des spirales du feu divin émerge l’eau, et du magnétisme aqueux émerge la solidité de l’élément terre, où les éléments combinés s’unifient et s’alchimisent dans l’effondrement magnétique du corps physique dans les forces élémentaires de la nature, en spirale dans les fréquences les plus élevées de la conscience cosmique de l’arc-en-ciel. Au moment exact de la fusion physique complète avec les cinq éléments en tant qu’unités de conscience arc-en-ciel, pour un observateur, le corps physique de cet individu soit rétrécit radicalement, soit disparaît complètement ou se démanifeste. Le corps de l’individu existe toujours, mais il s’est transformé en une identité de rayon de conscience qui a utilisé le modèle des cinq éléments pour la matrice énergétique du corps physique élémentaire, et leur fréquence respective de couleur arc-en-ciel.

Dans ces enseignements bouddhistes tibétains particuliers, il existe deux possibilités de réalisation du véhicule ascendant arc-en-ciel qui peut être atteint par le biais d’un dévouement spirituel à une vie vertueuse, que l’on appelle un niveau normal de corps arc-en-ciel qui se produit pendant le processus de mort et un transfert suprême de corps arc-en-ciel qui se produit lors d’une sortie pleinement consciente. Pendant les phases de réalisation d’un corps arc-en-ciel normal, la conscience et le corps physique subissent les processus de la mort physique. Alors que la conscience détache progressivement le cordon d’argent de la forme élémentaire du corps physique, le corps physique commence à rétrécir et à devenir extrêmement petit, de la taille d’un enfant en bas âge ou d’un nouveau-né. Lorsque l’identité de conscience a complètement quitté le corps, quelques restes physiques seront visibles pour les spectateurs, mais le corps aura radicalement rétréci en taille ou il y aura quelques artefacts physiques mineurs laissés derrière.

Lors du transfert suprême du corps arc-en-ciel, l’ensemble du corps physique et des couches de conscience est réabsorbé dans les éléments naturels de la création, ce qui entraîne une transfiguration du corps physique et n’implique aucun processus de mort. Lorsque cela se produit, il ne reste rien du corps physique, le corps physique de l’individu semble simplement avoir complètement disparu, mais il peut y avoir des éclairs de lumière blanche et des arcs-en-ciel qui apparaissent au spectateur. Le transfert suprême du corps arc-en-ciel est rare, car il nécessite l’incarnation des cœurs de cristal les plus purs, remplis de l’amour de Dieu. Cependant, ce phénomène a été observé à de nombreuses reprises dans les régions tibétaines lorsqu’il a été manifesté par certains maîtres de haut niveau, et il est connu pour être la voie spécifique du sunship de diamant bouddhiste tibétain qui était enseigné près du mont Kailash jusqu’à ce que le transfert suprême soit consciemment choisi par le maître ascensionné de l’arc-en-ciel, le bien-aimé Padmasambhava.

À la lumière de cette prise de conscience, le doux rappel aux chercheurs spirituels est de savoir que la connaissance spirituelle exige la responsabilité personnelle d’être diligent avec l’éthique de la vertu et d’être au service dévoué des autres. Il est très risqué d’être fasciné par l’obtention de ces pouvoirs surnaturels à travers la lentille de l’ego-personnalité, car la poursuite de ces capacités sans bonté aimante et sans compassion peut conduire à la sorcellerie de magie noire, lorsque l’on cherche à accéder au pouvoir spirituel uniquement pour le bénéfice de soi. »


Je vous rappelle que l'Ascension n'est possible que biologiquement et jamais par le transfert de votre conscience dans l'IA. J'invite chacun d'entre vous à méditer, faire le Discernement par le Cœur (et l'Esprit, bien sûr). Utilisez des outils de protection, de nettoyage, de travail sur l'ego, etc. Protégez votre espace sacré. Je vous rappelle également que l'Ascension ne consiste pas à être téléporté (ou emmené) dans un vaisseau.


Que la Paix Profonde Soit avec vous ! PAX !

Anabela

4 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page