Faire face à la mer d'émotions et d'illusions


La traversée de la mer des émotions et des illusions est très intense. Les personnes (tant au niveau personnel que collectif) sont invitées à examiner les illusions du mental égoïque et les émotions subconscientes de l'âme qui ne sont pas encore résolues (que ce soit dans cette vie ou dans d'autres). La tendance est de réagir négativement à une telle découverte, en la niant et même en la fuyant. Mais comment traverser cette mer illusoire ? Seulement en se connectant à notre cœur sacré. L'idée est d'accepter toutes les expériences et de faire la paix avec le passé (qu'il s'agisse de cette vie ou d'autres), de se pardonner à soi-même et à toutes les âmes impliquées et de poursuivre son chemin. Nous avons tous eu des expériences du côté de l'ombre et du côté de la lumière et cela est en train de se résoudre (plus ou moins consciemment). Rappelez-vous que pour connaître quelque chose, nous devons connaître son contraire, sinon comment saurions-nous distinguer l'un de l'autre ? Ce ne serait tout simplement pas possible...

Vous trouverez ci-dessous un texte bouddhiste sur la manière de gérer la colère, mais ce texte pourrait être appliqué à de nombreuses autres émotions telles que la culpabilité, la victimisation, la jalousie, la peur, etc. Cherchez la paix dans votre cœur, il est votre phare de lumière. Et c'est ainsi ! Amour et lumière, Anabela Silva

« Lorsque quelqu'un dit ou fait quelque chose qui nous met en colère, nous souffrons et nous nous défendons dans l'espoir de moins souffrir. Nous pensons : "Je veux te punir, je veux te faire souffrir parce que tu m'as fait souffrir. Et quand je réaliserai que tu souffres assez, je me sentirai mieux." Nombreux sont ceux qui croient en cette pratique enfantine. Le fait est que cela crée un processus progressif de souffrance pour les deux parties. En fait, les deux personnes ont besoin de compassion et d'aide. Aucun des deux n'a besoin d'être puni.


Lorsque vous ressentez de la colère, retournez à l'intérieur de vous-même, prenez soin de votre souffrance et de votre colère. Ne dites ou ne faites rien. Tout ce que vous dites lorsque vous êtes en colère peut causer encore plus de dommages à votre relation. Cependant, la plupart d'entre nous ne le font pas. Au lieu de nous tourner vers l'intérieur et de nous occuper de notre colère, nous voulons nous en prendre à l'autre personne pour la punir. Si votre maison est en feu (causé par quelqu'un d'autre), la chose la plus urgente à faire est d'essayer d'éteindre le feu et non de courir après la personne qui l'a causé. Ce ne serait pas une attitude sage. De la même manière, lorsque vous ressentez de la colère, si vous continuez à vous disputer avec l'autre personne, si vous essayez de la punir, vous agirez exactement comme celui qui court après le criminel alors que les flammes dévorent sa maison.


L'un des outils extrêmement efficaces pour éteindre le feu qui brûle en nous est la méthode de la respiration consciente, la méthode de la marche consciente. Inspirer consciemment, c'est savoir que l'air entre dans le corps et expirer consciemment, c'est savoir que le corps transmute l'air (faites-le au moins 3 fois). Vous restez donc en contact avec l'air et avec votre corps, et comme votre esprit est conscient de tout cela, vous restez également en contact avec lui.


Chaque fois que la colère surgit, prenez un miroir et regardez votre reflet. Lorsque vous ressentez de la colère, des centaines de muscles de votre visage deviennent très tendus, et vous n'êtes plus une belle personne. C'est le signal destiné à alerter l'esprit, car lorsque vous vous voyez ainsi, vous avez envie de faire quelque chose pour changer. Aucun cosmétique n'est nécessaire, il suffit de respirer profondément et calmement, de se détendre et de sourire consciemment. Si vous pouvez faire cela 1 ou 2 fois, votre apparence deviendra plus belle. Il suffit de se regarder dans le miroir, d'inspirer calmement, de laisser sortir l'air en souriant et vous ressentirez un grand bien-être.


La colère est comme une fleur. Au début, vous ne comprendrez peut-être pas la nature de votre colère ni pourquoi elle s'est manifestée. Pour générer l'énergie de la pleine conscience et accueillir la colère, pratiquez la respiration consciente (en position assise ou en marchant). Après 10 ou 20 minutes, la colère se sera ouverte et vous verrez soudain sa véritable nature. Il peut s'agir d'une simple erreur de perception de votre part ou du manque de sensibilité d'une autre personne. Vous êtes capable de transformer le déchet de la colère en fleur de la compassion. Embrassez la colère assez tendrement. C'est comme un organe dans votre corps. Quand on a un problème avec un organe, on ne pense pas à le jeter. Il en va de même pour la colère. Acceptez-la parce que vous savez que vous pouvez en prendre soin, que vous êtes capable de la transformer en énergie positive.


La colère et l'amour ont tous deux une nature organique, ce qui signifie qu'elles peuvent tous deux changer. L'amour peut se transformer en haine, mais la colère peut aussi être transmutée en amour. Dès que vous ressentez de la colère, vous avez tendance à croire que votre sentiment a été créé par quelqu'un d'autre. Vous rendez cette personne responsable de toutes vos souffrances. Mais après un examen approfondi, vous vous rendrez peut-être compte que de nombreuses autres personnes, confrontées à la même situation, ne seraient pas aussi en colère que vous. Elles entendent les mêmes mots, elles sont témoins de la même situation, mais elles sont capables de rester plus calmes, moins affectées par les circonstances. Alors, pourquoi vous mettez-vous en colère si facilement ? C'est peut-être parce que la graine de VOTRE colère est très forte, et parce que vous n'avez pas pratiqué les méthodes destinées à en prendre soin, sa graine a peut-être été arrosée trop souvent dans le passé. »


adapté du livre "La colère: Transformer son énergie en sagesse" - Thich Nhat Than


5 vues

Posts récents

Voir tout