top of page

Ashtar – “Le salon des miroirs, la patience de la lumière et l'entrée au bout de la dualité”


Chers amis, aujourd'hui je transcris le message d'Ashtar Sheran, canalisé le 09-06-2023 par Rafael/Neva du Sementes das Estrelas au Brésil. PS : J'ai aussi ajouté quelques notes personnelles en violet. Bénédictions, Anabela Silva.


« Salutations, Famille !


Vous êtes immergés dans un grand salon de reconnaissance, un salon qui vous montre qui vous êtes vraiment et ce qui a encore besoin d'être guéri et éclairé en vous. Le voyage a certainement été long jusqu'ici et, comme je l'ai dit au cours des derniers mois et des derniers messages, vous êtes en train de vivre une grande transformation. Certains d'entre vous, dans ce salon de reconnaissance, sont vraiment bouleversés par ce qui doit encore être guéri. Et cela, ma famille bien-aimée, ne devrait pas être un motif de tristesse ou de déception envers vous-mêmes. Ce devrait être un motif de joie, car si vous êtes arrivés jusqu'ici, c'est tout simplement parce que vous êtes déjà victorieux.


Dans ce salon d'expériences, vous aurez l'occasion de vous regarder, d'affronter vos propres peurs, angoisses et ombres, encore cachées, qui ont vraiment besoin d'être guéries, dans cette phase qui, en raison d'un immense processus, que votre planète réalise avec l'Ascension, exige que vous regardiez plus profondément en vous-mêmes et que vous vous reconnaissiez tels que vous êtes, votre lumière innée. Ce qui ne vous appartient pas doit absolument être guéri. Toute cette accélération nécessaire est due à vos propres choix pour avancer le plus tôt possible et suivre Gaïa dans son processus d'Ascension.


Vous pourriez dire qu'il s'agit d'un salon des miroirs où vous pourrez vous voir dans ce que vous appelleriez vos faces : certaines des parties les plus sombres que vous avez assumées au cours de vos nombreuses incarnations, celles qui ont été plus déconnectées de votre essence plus pure ; d'autres, plus pures, celles que vous avez assumées lorsque vous étiez plus connectés à votre essence.


Comprenez qu'il ne s'agit pas d'un tribunal où vous serez jugé pour toutes vos expériences, mais d'une occasion de voir le jeu de la dualité que vous avez décidé d'expérimenter. Et dans cette phase de miroir, vous saurez, à l'intérieur, qui vous êtes vraiment. Ceux qui prennent les faces les plus douces et les plus aimantes, car ce sont vos vraies faces ; et les autres faces, qui sont juste (celles qui vous ont servi à vrai dire) pour que vous puissiez faire l'expérience de la dualité et commencer à apprécier encore plus la lumière et la connexion avec votre essence la plus pure.


Il n'y a pas de jugement, mes chers amis ! Absolument pas ! Certains d'entre vous peuvent craindre de regarder vos faces plus sombres. Mais ce n'est pas ce que nous voulons. Nous souhaitons que vous les affrontiez avec amour, que vous preniez définitivement votre douce face d'amour et de lumière, qui est votre nature originelle. Beaucoup d'entre vous ont beaucoup de mal à assumer les faces qui vous ont servi à faire l'expérience de la dualité. Vous avez l'habitude de les nier sévèrement et ce n'est pas ma proposition, ni celle d'un autre frère qui souhaite se manifester pour vous guider.


Le salon des miroirs est précisément là pour que vous les regardiez toutes et que, dès lors, vous preniez vos faces originelles d'amour et de douceur. Automatiquement, les autres faces seront enveloppées du regard miséricordieux de vous avoir simplement reconnus tels que vous êtes.


Nombreux sont ceux qui pensent que les ténèbres doivent être combattues ou détruites. En réalité, les ténèbres ont besoin d'être enveloppées d'amour et de lumière. Lorsque vous prenez cet amour et cette lumière sur vous, en honorant les ténèbres qui vous ont servi pendant un long jeu d'expériences, elles disparaissent simplement parce qu'elles n'ont plus besoin de servir le but de la dualité, puisque vous vous êtes reconnus comme l'Unité dans l'amour, la lumière et la miséricorde (*). Comprenez-vous ? Lorsque la lumière progresse, elle n'écrase pas les ténèbres, elle éclaire là où il y a de l'obscurité. Et qui sont ceux qui sont plongés dans l'obscurité ? Ce sont ceux qui, en ce moment, choisissent d'utiliser le côté le plus sombre, le plus douloureux. Lorsque la lumière progresse, un grand miroir est naturellement placé devant tous ceux qui portent des faces sombres. Et ils sont obligés de se regarder en face. Eux qui ont été si longtemps plongés dans l'ombre voient à nouveau la lumière. Et bien qu'ils le nient au début, ils la voient. Souvent, ils sombrent dans une profonde tristesse et dans le déni. Mais quoi qu'il en coûte, ils se reconnaîtront, car la nature de tout être est la lumière. Et l'illusion de l'ombre ne peut se maintenir éternellement. Elle ne le pourra jamais. Ce n'est pas sa nature. La nature de l'obscurité est de servir un petit objectif dual et lorsque cet objectif n'a plus de sens, il s'effondre naturellement. Et quand cesse-t-elle d'avoir un sens ? Lorsque l'Être se reconnaît comme étant en Unité avec la Source, unifié à cette grandeur. Alors toute obscurité cesse simplement d'exister, engloutie par la lumière, harmonieusement.


(*) Note Anabela : Dans les livres "La Loi de l'Un - Le Matériel de Ra", la Confédération Ra parle exactement de la reconnaissance de ce qu'elle appelle la "salutation" des êtres au service d'eux-mêmes (alias, les négatifs). Honorer ces êtres négatifs signifie seulement reconnaître qu'ils existent dans leur but, tout en refusant le service qu'ils offrent. C'est comme dire "Ok, je sais que tu es là, que tu as ce service à m'offrir, mais je ne suis plus dans cette vibration. Je refuse ton service et je suis mon cœur !".


Mes chers, sachez que tous ceux que vous considérez comme mauvais sont des êtres de lumière, dans leur essence (**). Tout comme vous l'êtes vous-mêmes. Par conséquent, être dans le salon de la reconnaissance, ou le salon des miroirs, ce qui est la même chose, est un motif de grande joie pour vous, simplement parce que la dualité est en train d'être fermée pour vous. C'est comme si c'était la dernière porte que vous deviez franchir. En laissant derrière vous tous les faces plus lourdes qui n'ont servi que pour un bref moment, et en vous déconnectant d'elles avec amour, en reconnaissant simplement votre face originelle. La dualité se ferme pour vous, mes chers, et cela devrait être un motif de célébration. La route jusqu'ici a été longue. Reconnaissez votre maîtrise au milieu de tout cela.


(**) Note Anabela : Ici, évidemment, nous ne parlons pas des êtres artificiels (IA).


Pendant ces temps, mes chers, certains seront tellement immergés dans ce salon de la reconnaissance qu'ils risquent d'être très désorientés. Même s'ils ont passé la plupart de leur temps connectés à leur essence, ils peuvent, en entrant dans le salon, se sentir confus lorsqu'ils rencontrent d'autres faces plus sombres. L'attraction qu'elles (les faces plus sombres) exercent naturellement en raison de ce qu'elles sont, est grande et c'est précisément pour que vous montriez à quel point vous êtes résistants afin de ne plus jamais les utiliser. Ce sont les faces qui règnent depuis des éons sur votre monde et naturellement elles essayeront de résister aussi longtemps qu'elles le pourront. Si vous n'y résistez pas, ne vous punissez pas et ne pensez pas que vous avez échoué, mais reconnaissez votre grandeur et votre maîtrise et vous aurez toujours une autre opportunité.


Certains, eh bien..., choisissent à nouveau l'ancienne voie, choisissent de porter les anciennes faces et ils seront respectés. À un autre moment, ils reviendront dans le salon pour être à nouveau confrontés à tous ces faces. D'autres choisissent de rester là où ils sont, dans une position plus neutre, ne souhaitant pas se connecter à leur face divine ni à l'autre. Bien entendu, tous seront respectés dans leur choix de continuer à expérimenter ce qu'ils choisissent d'expérimenter.


D'autres reconnaissent définitivement leur face divine, leur essence originelle, et laissent tomber avec amour les autres faces plus densifiées. Ils (ceux qui choisissent l'essence divine) doivent être conscients que ceux qui choisissent les anciennes faces de l'ancienne route essaieront de les séduire, de les tourmenter et de les amener au même stage qu'eux. Certes, ceux qui sont dans l'Unicité ne seront pas ébranlés et ne douteront pas des chemins qu'ils ont choisis. De plus, ils honoreront les choix de chacun et respecteront toutes les faces qui leur apparaîtront, qu'elles soient incarnées, désincarnées ou qu'elles viennent de l'extérieur de votre planète. Ces dernières, parce que certaines sont enfermées en quarantaine et ne peuvent pas sortir, parviennent tout de même à exercer des influences négatives parce qu'elles utilisent leurs faces les plus sombres et exercent leurs influences sur ceux qui sont compatibles avec leurs idées.


Mes chers, la loi de l'attraction est plus intense que jamais car toute l'énergie du Cosmos est très active en raison de la transformation et de l'élévation des vibrations en ce moment. Si vous vous connectez au positif, vous aurez beaucoup plus de soutien que jamais auparavant. Si vous vous connectez aux fréquences inférieures, vous reviendrez aux anciennes faces, à l'ancienne route et vous serez certainement poussé à rester dans ce vieux schéma.


Pendant que la dualité se finalise pour vous, les forces qui ont gouverné votre planète pendant si longtemps - la vieille énergie, le chaos, la peur, la douleur, la haine - essaieront de s'accrocher à quelqu'un qui leur donne du crédit et toute cette vieille énergie est enregistrée dans les vieilles faces qui ont été utilisées comme expériences. Mais rappelez-vous que vous n'avez plus besoin de les utiliser, elles ont rempli leur fonction. Cependant, ceux qui ne le font pas, nous le répétons, seront respectés. La fin de la dualité vous permet de vous relier naturellement à vous-même, à ce que vous voulez être. La fin de la dualité vous donne le choix, l'occasion de vous voir comme vous ne vous êtes jamais vus. Pour certains, comme je l'ai dit, cela peut être douloureux ; pour certains cela peut être révoltant ; pour certains cela peut être excitant ; pour certains cela peut être une opportunité de dire non au Moi Divin et de rester plus longtemps dans ces expériences de dualité qui, naturellement, savent n'auront plus lieu d'être sur Shan (Terre).


Mes chers, comprenez que les tempêtes de ces derniers temps, en particulier pour vous, travailleurs et guerriers de la lumière, sont destinées à vous amener à l'intérieur. C'est là que tout commence. De toutes les forces qui sont envoyées sur la planète, sachez que vous êtes les premiers récepteurs. Qui a été le premier à entrer dans le salon de la reconnaissance ? Oui, vous ! Comprenez-vous maintenant tout le mouvement de ces derniers temps ? Il faut faire des choix ! Des positions doivent être prises ! Chers amis, il est temps que les masques tombent ! C'est l'heure ! Il est temps que chacun montre la face réellement active, afin que tout s'aligne. La lumière éclaire et montre. Le salon des miroirs est là surtout pour montrer ce avec quoi vous êtes le plus en phase intérieurement. Il est là pour montrer vos faiblesses et vos forces. Le salon des miroirs est aussi là pour montrer la vérité. La vérité de qui vous êtes vraiment, ou la vérité de qui vous voulez vraiment être, ou la vérité de qui vous imaginez être.


Mes chers, vous ne serez jamais forcés de choisir la lumière, mais la lumière EST ! et cela ne peut être nié plus longtemps. Vous pouvez choisir de la nier lorsque vous vous laissez séduire par les faces de l'ancienne énergie, mais la lumière est patiente, elle attend. Vous avez tout le temps d'expérimenter ce que vous voulez. Vous avez l'éternité. La lumière est comme un vieil homme souriant et sage, assis sur un simple banc dans une simple maison au milieu de la brousse. Il dit à celui qui est encore sous programation de la vieille route : - "Mon cher, assieds-toi ! Tu es très agité. Calme-toi, ça va aller !". Ce à quoi la vieille face lui répond : - "Non ! Il y a quelque chose qui ne va pas ! Cet arbre ne devait pas être là ! Pas plus que l'autre ! Ni l'autre non plus ! Je dois les couper !". Et il reste dans ce cycle épuisant d'essayer de couper les arbres au point de tomber épuisé sur le sol. Et fatigué, au bout d'un long moment, il s'assoit sur les genoux du vieil homme (ce vieux monsieur), le serre dans ses bras et lui dit : - "Oh ! Je ne sais pas ce qui m'a pris tant de temps. Tu as toujours dit qu'il ne fallait pas couper ces arbres. Ils sont intouchables !". Et le vieil homme répond : - "Il fallait que tu voies par toi-même !". Tandis que la vieille face dit : - "Pourquoi ne m'as-tu pas arrêté ?". Et le bon vieillard précise : - "Mon fils, tu n'aurais pas appris si tu n'en avais pas fait l'expérience. Mon rôle n'est pas de t'arrêter. Mon rôle est de te montrer qui tu es. Et je te montre qui tu es en te laissant expérimenter ce que tu veux expérimenter. Quoi qu'il en coûte, je serai là à attendre que tu finisses.".


Mes chers, où en êtes-vous maintenant ? Que voulez-vous pour vous-mêmes ?


Je voudrais vous rappeler que mon message est en train d'être délivré dans plusieurs réalités en même temps.

Je serai toujours ici, ou là, ou là-bas. Je suis là où vous me mettez.

J'espère que ces vérités toucheront vos cœurs.

C'est ce que nous voulons que vous reconnaissiez. Profitez du salon, c'est une grande opportunité ! Et c'est ainsi !


Bénédictions, votre frère Ashtar. Adonai! »

Comments


bottom of page